Projet Réponses - Réduire les POllutioNs en Santé Environnement
Action en cours

Etude de l'imprégnation des polluants atmosphériques dans l'organisme (INDEX)

Des résultats qui montrent une surexposition à certains polluants, mais inférieure aux seuils

2014-2021
De 10.000 à 100.000 €.
  • Commune de Fos-sur-Mer
  • ARS PACA 
  • Université Aix Marseille
  • Santé Publique France
  • ADPLGF 

Objectifs de l'étude :

  1. Identifier les facteurs d'imprégnation humaine des polluants caractéristiques des activités industrialo-portuaires ;
  2. Identifier les polluants prioritaires en fonction des teneurs mesurées ;
  3. Établir des recommandations pour la réduction des expositions tenant compte de ces connaissances.

INDEX, première étude de bio-imprégnation humaine multi-polluants aux abords d’une zone industrielle, visait à mieux connaître les impacts des activités industrielles et portuaires sur la santé humaine, et d’améliorer les politiques en matière de santé et de protection de l’environnement. Elle s'est achevée en 2018 et un rapport final est disponible.  

Résultats de l'étude :

Plus de 50 polluants (métaux, dioxines, furanes, PCB, HAP…) ont été analysés dans le sang et les urines de 138 volontaires habitant à Fos-sur-Mer (exposée) et Saint-Martin-de-Crau (témoin).
Les résultats montrent une surexposition à certains polluants dans la zone exposée (plomb, cadmium, etc.) liée soit à l’inhalation, soit à certaines habitudes de vie. INDEX montre que certaines activités (jardinage, consommation de produits du jardin, de la mer, locaux etc.) augmentent les risques d’imprégnation. Ces pratiques ont trait à l’usage d’un environnement à caractère industriel, lui-même surexposé comme l’ont montré plusieurs études de l’Institut sur l’air, les sols, le milieu marin ou les végétaux cultivés.

Ces résultats apportent des réponses aux questions liées à la contamination de l’environnement, un sujet encore peu connu, tant les facteurs sont nombreux et complexes. Aussi, si les teneurs mesurées dans le cadre d’INDEX restent en dessous des seuils réglementaires, la diversité chimique des polluants pose la question de l’effet cocktail. Actuellement, aucune étude n’est programmée faute de moyens. 

Cette étude sert notamment à la publication d'articles scientifiques sur les liens entre santé et environnement.

Indicateurs :

  • Nombre de communications tirées des données de l'étude 

Résultats :

(Mise à jour le 11/01/2022)

En 2021 :

Deux articles sont parus dans les revues ERS (présentation générale des résultats et interprétations) et Exposure and Health (Analyse des résultats concernant les organochlorés : PCB et dioxines/furanes). Pour toute information, contactez l’institut.

(Mise à jour le 26/08/2020)

En 2018

Publication du rapport final

Avancement :

(Mise à jour le 11/01/2022)

Une comparaison de l’étude INDEX avec l’étude ESTEBAN (étude d’imprégnation humaine en France) est prévue dans les axes d’analyses du prochain article scientifique concernant les métaux (devant paraître en 2022).
Le croisement des études INDEX et EPSEAL devraient également faire l'objet d'un prochain article scientifique. 

La synthèse de l’existant en matière de santé humaine ne pourra être réalisée qu’après validation de l’ensemble des résultats par un comité de lecture. La date n'est pas définie.

(Mise à jour le 14/12/2020)

Une présentation de l'étude a été réalisée dans le cadre du Congrès annuel en santé-environnement intitulé "Multi-exposition, conditions de vie et santé : de la connaissance à l'action", qui s'est tenu du 16 au 20 novembre 2020 en visioconférence.  

La rédaction d'une synthèse de l’existant en matière d’imprégnation humaine est prévue. 

Les attentes exprimées par les riverains auxquelles cette action répond :