Projet Réponses - Réduire les POllutioNs en Santé Environnement

VASCO2 expérimente sur Fos-sur-Mer la production de biocarburant avec des fumées industrielles

2015-2019
  • Fos-sur-Mer
Plus d'un million d'euros.

12 partenaires - Industriels de la zone industrialoportuaire de Fos, Centres de recherche, Start-up, Institutionnels (Coldep, Héliopure, Ifremer, CEA, ArcelorMittal, Solamat-Merex, Lyondellbasell, Total, KemOne, AMP CT5, Inovertis) 

Traiter des fumées avec des microalgues : ca marche! 

Des cultures de microalgues ont été alimentées par des fumées industrielles dans des bassins ouverts. Une fois les microalgues cultivées, elles sont récoltées, concentrées puis transformées en biobrut. Le biobrut est alors raffiné jusqu’à l’obtention d’un biocarburant.

L’ambition est de contribuer à la transition énergétique par l’innovation en testant une solution inédite de production de biocarburant dont un des bénéfices sera, de réduire les rejets atmosphériques de dioxyde de carbone (CO2 ) et d'Oxydes d'azote (NOx) de la zone industrialo-portuaire de Fos.

Après une première année de recherche sur le site de l’Ifremer à Palavas en 2015, Vasco2 est entré dans une phase d’expérimentation préindustrielle en milieu réel, au coeur de la ZIP de Fos. 

Plusieurs paramètres ont été étudiés : la dissolution des fumées dans l’eau des bassins, la composition de la biomasse récoltée, la transformation par liquéfaction hydrothermale des microalgues en biobrut ainsi que le raffinage qui est comparé avec celui utilisé pour des pétroles conventionnels. 

Pour conduire ces tests, des bassins de culture ont été installés dès le mois de septembre 2016 sur le site de Kem One, puis d'Arcelormittal et de Solamat-Merex au printemps 2017.  

A l’issue de cette phase préindustrielle, il est confirmé que traiter des fumées avec des microalgues : ça marche ! En effet la solution testée de traitement des fumées industrielles fonctionne. Les résultats obtenus ont permis d’entrevoir des perspectives de production et de stockage du CO₂ dans la biomasse très encourageantes. »

Coordinateur du programme Vasco2, le Port de Marseille Fos entame des discussions visant un possible programme Vasco3, qui viserait la mise en œuvre d’un démonstrateur de taille industrielle, dernière étape vers une solution permettant de réduire les rejets atmosphériques de CO2, de NOX et de particules de la zone industrialo-portuaire de Fos.

Cette action répond à ces attentes exprimées par les riverains :

Le SPPPI relaie ici les données et résultats produits par les porteurs des actions (organismes, institutions, entreprises …). Ces porteurs sont responsables de la réalisation, des délais, des résultats et de la communication de leurs actions.