Projet Réponses - Réduire les POllutioNs en Santé Environnement
Action renouvelée

Des campagnes temporaires de surveillance de la qualité de l'air

Chaque année, AtmoSud mène de nouvelles investigations

Depuis 1972
De 100.000 à 1 million d'euros.
  • Demandeurs : Associations de protection de l’environnement, citoyen, collectivités, AtmoSud,...) 
  • Les villes qui sont d’une grande aide pour les aspects logistiques et autorisations nécessaires à la mise en place de campagnes temporaires.
  • Des représentants de sources émettrices en rapport avec l’étude sont également impliqués comme des industriels ou des gestionnaires d’infrastructures (routière / portuaire / aéroportuaire).
  • Des partenaires scientifiques sont régulièrement associés (métrologie / analyses / expertises) ainsi que des acteurs de santé (Agence Régionale de Santé par exemple).

 

AtmoSud engage chaque année des campagnes de mesures temporaires de sa propre initiative ou suite à des sollicitations de riverains, de collectivités ou de services de l’État afin d’objectiver les niveaux de pollution en un lieu donné.

Les observations réalisées sont mises à disposition sur le site internet d’AtmoSud au même titre que l’ensemble des mesures des stations fixes. Des fiches études sont créées pour chacune de ces campagnes ponctuelles permettant de connaître le contexte, les objectifs et les moyens mis en œuvre.

Exemples de campagnes de mesures ponctuelles

  • Dans les environs de l’Aéroport Marseille Provence en 2019 ;
  • Dans les environs d’ArcelorMittal à Fos-sur-Mer en 2018 ;
  • Mesures de « polluants d’intérêt sanitaire » sur le territoire chaque année depuis 2013.

A noter que ces campagnes temporaires peuvent donner lieu à la poursuite de la campagne ou à l'implantation de sites de mesures fixes.

Au cours de ces campagnes, des points sur les résultats des observations sont faits régulièrement.

Un rapport final clôture chaque campagne d’observation. Il est porté à la connaissance des demandeurs et accessible à tous sur le site Internet.

Pour accéder aux résultats : Etudes campagnes de mesures.

Indicateurs :

  • Nombre de campagnes réalisées par an ;
  • Noms des communes ou lieux concernés.

Résultats :

(Mise à jour le 26/01/2021)

2020 :

3 campagnes ont été menées en 2020 : 

  • Campagne qualité de l'air alentours site industriel d'ArcelorMittal (Fos-sur-Mer) et partie Nord de la ville de Fos-sur-Mer (benzène) ; 
  • Campagne de mesures Composés Organiques Volatils à Fos-sur-Mer, Port-de-Bouc, Martigues, Berre l'Étang dans le cadre de l'APC COV
  • Campagne HAPSIS menée conjointement avec l'institut écocitoyen à Port-Saint-Louis-du-Rhône. Voir fiche action IECP dédiée.  

(Mise à jour le 15/07/2020)

2019 :

3 campagnes ont été menées en 2019 : 

  • Campagne qualté de l'air Aéroport Marignane ;
  • Campagne de mesures Composés Organiques Volatils à Fos-sur-Mer ; Port-de-Bouc ; Martigues ; Berre dans le cadre de l'APC COV ;  
  • Campagne qualité de l'air alentours site industriel d'ArcelorMittal (Fos-sur-Mer) (benzène).

2018 :

1 campagne a été menée en 2018 : 

  • Campagne qualité de l'air alentours site industriel d'ArcelorMittal (Fos-sur-Mer). Retrouvez le rapport Ici. 

Avancement :

(Mise à jour le 26/01/2021)

Les rappports des campagnes 2019 et 2019-2020 sont en cours de finalisation, ils seront accessibles depuis cette fiche action au premier trimestre 2021. 

Les campagnes 2021 sont en cours de définition. Une fois actées, une publication concernant les lieux et le nombre sera faite sur cette fiche action.  

  • Les suites de ces campagnes de surveillance dépendent des observations et peuvent donner lieu à la poursuite de la campagne voire l’implantation d’une station fixe, à des arrêtés préfectoraux visant à réduire les rejets d’une source industrielle émettrice ou d’autres actions concourant à améliorer une situation qui apparaitrait comme dégradée
  • Le budget est variable en fonction de la campagne de mesures, de sa durée, du nombre de points de surveillance, de la diversité des molécules suivies. Pour exemple, le coût de la campagne de surveillance menée en 2018 dans les environs d’Arcelor à Fos-sur-Mer s’élève à plus de 130 k€, celui de la campagne 2019 dans les environs de l’Aéroport Marseille Provence à plus de 50 k€. Les dépenses sont prises en charge majoritairement par AtmoSud avec parfois le concours de la région ou de services de l’État voire de certains industriels concernés par l’étude.

"Les actions mises en oeuvre suite aux campagnes sont-elles portées à la connaissance de tous ?" Membre du Panel citoyen (décembre 2019) - Résolu

"Nous ne communiquons pas au grand public de manière systématique sur toutes nos actions mais nous allons tenir compte de cette remarque et y réfléchir pour la suite". Réponse AtmoSud (juillet 2020)

Le SPPPI relaie ici les données et résultats produits par les porteurs des actions (organismes, institutions, entreprises …). Ces porteurs sont responsables de la réalisation, des délais, des résultats et de la communication de leurs actions.