Projet Réponses - Réduire les POllutioNs en Santé Environnement
Action en cours

Évaluation des risques en Santé Environnement autour de l’étang de Berre

SCENARII et POLIS, des études inédites, pour mieux appréhender le cumul des émissions et ses effets

2019-2021

Des études inédites 

En 2015, dans le cadre du Plan Régional Santé Environnement (PRSE), AtmoSud a conduit les études SCENARII et POLIS qui intègrent, pour la première fois dans une démarche d’Évaluation Quantitative des Risques Sanitaires, l’ensemble des sources de pollution (industrie, transport, chauffage, navire…) à l’échelle des 66 communes de l’étang de Berre dont les 21 de l'arrondissement d'Istres. 

Ces études portaient sur 39 substances et évaluaient les risques sanitaires induits par polluant et en cumul.  

Cette démarche s’est appuyée sur une modélisation de la dispersion de la pollution atmosphérique (SCENARII) et sur des campagnes de mesures de polluants d’intérêt sanitaire (POLIS) très peu étudiés jusque-là, tels que le 1,3-butadiène et le 1,2-dichloroéthane.

Ces travaux, cofinancés par la Région, la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement (DREAL), l’Agence Régionale de Santé (ARS) et AtmoSud, s’inscrivent dans le prolongement de plusieurs études sanitaires de zone conduites par l’État au début des années 2010.

Une reconduite de ces études à partir de 2021

En 2019, AtmoSud et les partenaires ont acté la reconduite de ces études sur le territoire. Ce projet sera lancé dès 2021. 

Avancement :

(Mise à jour le 29/03/2021)

Dernière étape :

  • Janvier 2021 : réunion de lancement avec les différents partenaires (définition du périmètre de l'étude, des composés, ...). 

(Mise à jour le 15/07/2020)

Les résultats établis par AtmoSud ont été communiqués aux pouvoirs publics et aux acteurs territoriaux ainsi qu'aux médias et mis à disposition de tous les sites internet.

Ces résultats ont conduit à une réglementation spécifique, qui va au-delà de la réglementation nationale avec l'Arrêté préfectoral complémentaire sur les Composés Organiques Volatils (COV) et qui permettra de diminuer les émissions de polluants autour de l’étang de Berre.

Par ailleurs, AtmoSud poursuit le renforcement de son action de surveillance et d'information sur la zone de l’étang de Berre en ciblant plus spécifiquement ces polluants d’intérêt sanitaire, dont les composés organiques volatils, les particules ultrafines et les composés bioaccumulables. 

Poursuite du suivi de composés ayant une incidence sur la santé mis en évidence dans l'étude et réactualisation du projet SCENARII prévue pour 2021.