Projet Réponses - Réduire les POllutioNs en Santé Environnement

Quel arbitrage pour les industriels entre santé et emploi ?


La question de la santé et de l'emploi ne se traite pas en termes d’arbitrage, qui laisserait penser que l’un est plus important que l’autre. 

L’objectif est de préserver la santé et l'emploi dans l’intérêt partagé de la collectivité. 

L’industrie doit s’adapter aux exigences en matière environnementale et de santé, la réglementation a pour objectif de fixer les règles et l’industrie de s’y tenir. 

Si les règles ne sont pas les mêmes d’une région à l’autre, d’un pays à l’autre, il peut y avoir « distorsion de concurrence ». Ceci pose alors le problème de la compétitivité des entreprises, mais ce peut aussi être une opportunité pour l’innovation. Les process industriels et les produits ne sont pas éternels, ils évoluent. 

Des activités anciennes peuvent disparaître à défaut d’évoluer, et des nouvelles peuvent voir le jour (référence à la loi de l'évolution de Darwin).

  • Sur la question de la santé : il est nécessaire de continuer à améliorer la connaissance par des études scientifiques permettant de mieux comprendre les effets des différentes sources de pollutions sur la santé afin de mettre en œuvre des actions efficaces.
  • Sur la question de l’emploi : des études prospectives sont menées pour identifier risques et opportunités en matière d’évolution de l’emploi. Ces études (souvent appelée GPEC pour Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences) sont généralement menées par l'inspection du travail (DIRECCTE) au niveau d'un territoire donné, avec le concours du Conseil Régional et des fédérations professionnelles. Elles permettent notamment la mise en place de dispositifs pour gérer le recrutement, la formation et la reconversion le cas échéant.
     
Acteurs en lien